Négo en bref

Bilan des derniers mois

Le gouvernement a annoncé le 23 septembre dernier l’octroi de primes importantes pour favoriser l’attraction et la rétention du personnel infirmier afin de lutter contre la pénurie qui frappe cette catégorie d’emploi. Du même coup le premier ministre, François Legault, la présidente du Conseil du trésor, Sonial LeBel, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ont envoyé un message contraire à celui reçu par l’équipe de l’APTS à la table de négociation : finalement, le gouvernement a encore de l’argent pour bonifier vos conditions de travail et faire diminuer la surcharge de travail que vous subissez quotidiennement.

Ce geste constituait un nouvel affront envers tout le professionnalisme que vous avez démontré durant la crise sanitaire et que le premier ministre et les ministres Dubé et LeBel refusent de reconnaître à sa juste valeur.

Le 24 septembre, le conseil exécutif national de l’APTS a décidé de suspendre la tournée d’AGS  jusqu’à la tenue d’une rencontre avec le premier ministre et Sonia LeBel pour obtenir les conditions de travail nécessaires à l’attraction et à la rétention du personnel professionnel et technique dans le réseau public.

Le 30 septembre, votre président par intérim, Robert Comeau, et le 3e vice-président et responsable du dossier de la négociation, Benoit Audet, se sont présentés devant Sonia LeBel et la négociatrice en chef. Devant l’ouverture démontrée par le gouvernement, l’APTS avait bon espoir d’en arriver rapidement à une entente de principe.

Or, nous n’avons toujours pas d’entente de principe malgré nos démarches, mais les discussions se poursuivent.

Questions et réponses